Les soirées des « Nuits de la chanson du patrimoine » ont pris fin, vendredi soir à Alger, avec trois prestations animées par les Ensembles de Timimoun, Ghardaia et Bechar, en présence de la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji et son invité, le Calife général de la Tariqa El Qadiria en Syrie et « Bilad Ech’Cham », le Docteur Ahmed Negm-Eddine Chir.

« Très heureuse de la tenue de cet événement qui valorise la richesse et la diversité d’une partie du patrimoine musical et poétique algériens et assure sa transmission aux générations futures », a déclaré Soraya Mouloudji.

La ministre et son invité, ainsi que de hauts fonctionnaires d’institutions publiques, également invités, ont assisté aux prestations de, la « troupe Ahallil » de l’association Tigourarine pour le Patrimoine de Timimoun, l’Ensemble de l’association du regretté Hadj Mohamed El Foul Dendoun, Sidi Blel de Ghardaia et la Troupe « El Ferda » de Kenadsa dans la wilaya de Bechar.

Durant près de deux heures de temps, le public a pu apprécier les montages mélodiques et rythmiques de plusieurs « Bradjs » (pièces), tirées de répertoires ancestraux qui ont traversé le temps et sont passés « entre les mains de cinq générations » parfois, à l’exemple des contenus proposés par la troupe de Ghardaia.

Parmi les thèmes, déclinés en « Bradjs » entonnées en chœurs, « Ahallil », « Tagerreb’t », « Sallou Nabina », « Goumbri », « Diwane », « Daâwa », « Rassoul Allah », « Bania », « Zid El Youm », « Bouderbala » et « Tiou Bambra ».

Larbi Bestami de la troupe El Ferda a embarqué l’assistance dans une belle randonnée à travers différents thèmes montés dans la magie des gammes pentatoniques et des cadences ternaires envoûtantes, interprétant entre autres pièces, « Sahib El Kawtar », « Salla Allah aâlik ya chafiê », « Salam, Salam » et « Sidi Benbouziane », que le public a longtemps applaudit.

Organisées par le ministère de la Culture et des Arts à l’Auditorium du Palais de la culture « Moufdi Zakaria », les « Nuits de la chanson du patrimoine » ont été programmées, uniquement les vendredis des trois dernières fins de semaines du mois sacré du Ramadhan.

A l’affiche de chaque fin de semaine, des récitals et des concerts animés par une pléiade d’artistes et de troupes issus de Constantine, Mostaganem, Biskra, Annaba, Tizi-Ouzou, Alger, Timimoun, Ghardaia et Bechar.

Les troupes, « Sidi Said » de Mostaganem, « Er’Rachidia » de Constantine, « El Hafoudia » de Biskra, l’Association Joudhour (Fkirettes) de Annaba, la troupe Takoucht de Tizi Ouzou et la troupe féminine algéroise conduite par la grande cantatrice de la chanson andalouse, Nardjes, ont animé les deux fins de semaines précédant celle de la clôture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici