Bien qu’il soit le plus important en Algérie, l’aéroport international Houari Boumédiène d’Alger affiche plusieurs « retards » que son nouveau Président directeur général (PDG) tente de rattraper.

C’est ce qu’il a d’ailleurs confié lors d’un entretien accordé au média DZ News, où il s’est penché sur plusieurs sujets, notamment le prix des produits et des services au niveau de l’aéroport international.

Le directeur de l’aéroport d’Alger avait précédemment évoqué un accord qui a été conclu entre l’aéroport et les commerçants visant à faire baisser les prix.

Aéroport d’Alger : « On peut acheter une bouteille d’eau à 50 dinars »
Il dévoile que cet accord a commencé à porter ses fruits et « qu’une bouteille d’eau se vend désormais à 50 dinars au niveau de certaines cafétérias de l’aéroport ».

Le PDG assure « qu’il veille et vérifie lui-même s’il y a vraiment une application de l’accord ». Selon lui, « il y a déjà un retour positif » mais il reste encore du chemin à faire. « On ne va pas se contenter de faire baisser les prix de l’eau et du café », a-t-il expliqué, dévoilant que « la nourriture coûte toujours cher ».

Pour faire baisser les prix, le directeur de l’aéroport d’Alger a annoncé que « de nouvelles pizzerias et des fast-foods vont ouvrir dans les prochains jours et offrir des facilités aux voyageurs à acheter leur nourriture à des prix raisonnables, ce qui va amener les autres commerçants à faire baisser leurs prix ».

Taxis de l’aéroport d’Alger : Le PDG pose un ultimatum
Le PDG de l’aéroport d’Alger a également fait savoir « qu’il va se réunir avec les chauffeurs de taxi après l’Aid el Fitr ». Il s’étonne qu’un « petit trajet de l’aéroport jusqu’à Alger centre coûte 2.500 dinars » et dénonce le fait que ces taxieurs aient tendance « à plumer les touristes étrangers ».

Pour baisser les prix des courses proposées par ces professionnels, le PDG compte leur donner un ultimatum. « S’ils ne respectent pas les tarifs que l’état a fixés concernant le kilométrage, ils ne vont pas rester dans l’aéroport », a-t-il déclaré.

Le PDG dit avoir « déjà lancé un avertissement » à ces chauffeurs de taxis, leur faisant savoir que « les tarifs qu’ils sont en train de pratiquer sont des tarifs exorbitants… Ce qui est inacceptable à l’aéroport d’Alger ».

« Même au départ de Chine, ils utilisent le hub de l’aéroport d’Alger pour aller en Europe »
Par ailleurs, le directeur de l’aéroport d’Alger, qui se targue que ce dernier est « utilisé comme hub même par des voyageurs au départ de Chine pour aller en Europe », a indiqué que cette infrastructure est préparée pour accueillir les passagers dans les meilleures conditions durant la période de l’Aïd, du Hadj, mais aussi durant les vacances de l’été.

Mediouni a aussi évoqué la nécessité de « mettre à jour le hub d’Alger » en misant sur les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle, dévoilant que « les premiers essais des bornes d’enregistrement automatiques ont été réalisés » et qu’elles vont bientôt être lancées « sur les vols intérieurs » en premier lieu. Amine Ait-VVA
https://www.visa-algerie.com/aeroport-dalger-le-pdg-annonce-une-baisse-des-prix-de-la-restauration-et-met-en-garde-les-taxis/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici