Guennouni Nabila, candidate à l‘élection législative du 12 juin, âgée de 40 ans est licenciée en sciences de gestion et économie et administratrice au sein de la direction du Chu d’Oran. Elle se présente dans une liste indépendante dénommée « El-Badil » sous le slogan « le changement est la solution » (numéro 43).

Reçue en nos bureaux, ce mardi, dans le cadre de la série de rencontres qu’organise notre journal avec les candidats des listes indépendantes, la candidate Guennouni a été interpellée sur son programme et les motivations l’ayant emmené à prendre le chemin tortueux de la politique. L’administratrice du Chuo a, d’emblée abordé le volet social qui, semble être au centre de sa campagne. Le chômage chez les jeunes et la lutte contre la bureaucratie en intensifiant le contrôle et instaurer la  coordination. Elle insiste sur un point précis, celui du dispositif dit de  pré-emploi dont certaines dispositions ne promeuvent pas le salarié.  En effet, les années travaillées à ce titre ne sont pas comptabilisées dans le calcul de la retraite du travailleur qui se voit ainsi lésé dans ses droits et elle compte défendre cette cause.

Questionnée sur ses motivations, elle nous dit tout simplement, que le moment est venu pour les jeunes de s’impliquer dans la gestion du pays d’autant que l’état encourage les initiatives dans ce sens.

Ali.B

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici